Escouade Epsilon Index du Forum
Escouade Epsilon
Forum de la guilde RP de l'Escouade Epsilon, anciennement Stigma, sur le jeu SWTOR, serveur Battle Meditation (RP-PvE)
 
Escouade Epsilon Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: L'ombre d'Abedys. ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Escouade Epsilon Index du Forum -> HRP -> Art
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Worhran
/
/

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mai 2012
Messages: 138
Race: Zabrak Clair
Classe: Commando (Soldat)
Guilde: Escouade Stigma

MessagePosté le: 24/12/2013, 00:30    Sujet du message: L'ombre d'Abedys. Répondre en citant

[HRP] Je poste ici car ça ne concerne pas Star Wars, donc inutile dans l'holothèque ! Et j'suis ouvert aux critiques, c'est mon premier rp seul. ]


Tumunzahar.
Construite à même le flanc d'une montagne, la cité de pierre n'avait que toujours grandit dans l'ombre de son ainée, Indis.
Pourtant, ce ne fut pas totalement négatif à son évolution. N'ayant aucune chance d'atteindre la prospère richesse des carrefours commerciaux nains du Nord, le hameau se détourna de la manufacture et de l'échange.
Les lacs gelés et les terres stériles avaient encore tant à offrir. Tout du moins, pour celui qui n'a rien d'autre. 
Ainsi, Tumunzahar bâtit ses piliers sur la survie, le devoir et la fierté.
La fierté de savoir d'où venait chaque chose qu'elle touchait, mangeait, utilisait. Un peuple qui savait que tout n'était pas acquis.


________________________________________________


Chapitre 1 : Le départ.


" Nous allons encore recevoir la visite des nobles de Karag, d'Indis et d'Enclume, parait-il. "


" Pour le jour de la groseille ? "


" C'est cela, Ulfarinn.  " 


Ce dernier se détourna de l'étale à laquelle il faisait face. C'était un grand nain, de bien dix pouces plus haut que les normes. Sa chevelure brune, tenue en queue de cheval, surplombait avec magnificence un visage aux traits fins et d'apparence jeune, comme si le temps semblait n'avoir aucune prise sur l'homme. Au sein de ses pupilles bleues se lisait un froid et un calme dérangeant, tandis que le regard qu'elles animaient semblait voir toujours à travers le voile, comme si, au lieu de lorgner sur votre fascié, il pénétrait en son intérieur. 
A ses côtés se tenait Orririn et Fraok. Beaucoup d'étrangers ne surent dire s'ils étaient frères, parents, ou d'un quelconque autre lien de sang, tant la ressemblance était à pâlir. Bruns aux yeux bleus, grands. Il était dur de déterminé l'âge d'un nain, après-tout.
Tout trois étaient drapés d'un grand manteau d'apparat en fourrure par dessus la maille, qui, bien que marqué par l'austérité, à l'instar de la ville de pierre où ils vivaient, était teint par un bordeaux éclatant et vif, peut-être autant que les dizaines de trophées ornant chacun d'eux. L'habit de cérémonie de la Garde de Fer.


Orririn gloussa.


" Et comme chaque année, tu ne profiteras pas de la fête par fierté. Tu ne devrais pas laisser leur présence étouffer ta joie. Ça reste une tradition que la cité tient à cœur. "


Ulfarinn haussa une épaule. Après coup, il lança un œil à Fraok, qui, comme à son habitude, restait silencieux, à écouter les deux hommes discuter. Ulfarinn ne lui tenait pas rigueur de les prendre pour des vieux cons, Fraok était encore jeune. 


" Comment veux-tu que je profite ? Ils critiquent sans arrêt. Ce serait à mourir de rire s'ils n'étaient pas monumentalement irritants. "


"Irritants ? "


" Ne fait pas semblant de ne rien savoir. Ils ont tous de l'eau potable et un couvert sous vide. Ils mangent comme si c'était normal, il ne savent pas d'où ça vient.
 A croire qu'ils ont oublié ce que c'est de se battre pour survivre. On dirait qu'ils ne savent jamais où ils ont les pieds. Et c'est peut-être vrai. Chaque fois qu'ils viennent ici, ils s'étonnent de pas trouver pareil que chez eux, alors que chez eux ils ne savent même pas comment ça marche et ça vient ! "


Orririn s'argua d'un sourire narquois. 


" T'as finis, c'est bon ? Tu ne vois toujours que le côté noir des choses. Sans eux, pas une de nos bâtisses ne tiendrait encore debout. "


" Nous avons vécus sous la sueur et nous... "


" ... Ne leur devons rien. Je sais. Mais eux ont des mines et de la pierre. Pas nous. "


" Contre nos guerriers. "


Le nain se remit en marche, après avoir dument payé le marchand occupant l'étale. Un vendeur d'oranges.


" Et les meilleurs Ulfarinn ! Aucune autre cité du Nord ne peut se targuer d'engendrer de tels hommes. "


Orririn lança une forte tape dans le dos de Fraok, le tirant de sa rêverie. Il le prit ensuite par les épaules.


" Ton fils en est le plus bel exemple ! Regarde, il fait tout le temps la tête, comme toi. "


Fraok se darda d'un sourire forcé tandis qu'il se dégageait de l'emprise du vieux nain, l'air ailleurs, n'ayant aucune envie d'une énième leçon de morale sur le sujet de la tenue. Par chance, c'est à cet instant qu'un son strident se fit entendre.


" Le cor du haut-roi. Frissona Ulfarinn. Orririn, prends une torche, et rejoignons les portes."





_________________


Il ne faut pas de courage pour mourir. En revanche, il faut du cran pour vivre.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 24/12/2013, 00:30    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Trabel
/
/

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2012
Messages: 113
Race: Humain
Classe: Avant-Garde (Soldat)
Guilde: Escouade Stigma

MessagePosté le: 25/12/2013, 20:20    Sujet du message: L'ombre d'Abedys. Répondre en citant

[hrp]
Premier jet intéressent et je perçois de possibles inspiration chez warhammeur.
j'aurais deux choses a dire.
Je pense qu'il aurais été intéressent au moment du début de nous donner des information plus précises sur la situation de la scène. le moment de la journée, la saison, et le lieu de début dans la citée. Le paragraphe au dessus est bien mais c'est une information globale. une petite loupe pour ce situer au début serais bien.

L'aitre chose est :
" Pour le jour de la groseille ? "
" C'est cela, Ulfarinn.  "


Pardon? J'ai rien comprit. deux trois mots que ce jour, pourquoi on l'appel comme ça ou ce qu'il représente ne serait pas du luxe surtout que sortit de but en blanc comme ça a la seconde ligne du récit (dont on a déjà pas l'intro) c'est rude. je pense qu'en parler même juste une ou deux phrase pour qu'on ce face une idée générale de ce qu'est cette journée serais bien car là... tout juste j’essayais de rentré dans l'histoire ça m'a fait ressortir.

[/hp]


Revenir en haut
Worhran
/
/

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mai 2012
Messages: 138
Race: Zabrak Clair
Classe: Commando (Soldat)
Guilde: Escouade Stigma

MessagePosté le: 09/02/2014, 14:33    Sujet du message: L'ombre d'Abedys. Répondre en citant

Salut Trabel !
Merci pour cette réponse. Effectivement, après coup, j'ai remarqué le manque de détail visuel.
Quant aux précisions sur les fêtes, j'ai tendance à les faire au sein de l'histoire. Je trouve que balancer dans des dialogues des choses que les personnages sont sensé être déjà au courant, est de la facilité et un manque de crédibilité ! :p
Ou alors, c'est moi qu'est naze, possible aussi !
_________________


Il ne faut pas de courage pour mourir. En revanche, il faut du cran pour vivre.


Revenir en haut
Trabel
/
/

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2012
Messages: 113
Race: Humain
Classe: Avant-Garde (Soldat)
Guilde: Escouade Stigma

MessagePosté le: 11/02/2014, 08:16    Sujet du message: L'ombre d'Abedys. Répondre en citant

pour les fêtes je ne pensais pas a une explication orale entre les perso (car oui ça sert a rien et c'est pas cohérent si ils sont sensé le savoir) mais une explication narratives de celles-ci peut-être en évoquant les impression des protagoniste l'évocation de celle-ci même un truc floue peut déjà donner une base et atténuer l'effet WTF de cette référence que le lecteur n'as pas a ce moment. libre a toi mais par exemple simplement dire un truc du genre "le jours de la groseille qui fêtait les premières récoltes de la saison." sa sufit, on sais ce que c'est, on ne conais pas les détailles mais on sais dans quel contexte cette fête ce passe et narativement cela n'alourdit pas tans que ça le récit pour une bonne dose de pommade permettant au lecteur de tenir le récit.

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:11    Sujet du message: L'ombre d'Abedys.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Escouade Epsilon Index du Forum -> HRP -> Art Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
WorkStation[electro] © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com